LUX* Resorts & Hotels
Choisissez un hôtel
Date d'Arrivée
Date de départ
Chambres
Adultes
Enfants
LUX* Resorts - Nette progression des profits, et un dividende de 50 sous par action


mai 15, 2014

LUX* Resorts & Hotels a révélé ses résultats du troisième trimestre. Un chiffre d’affaires et des bénéfices en nette progression sur les neuf derniers mois pour LUX* Resorts & Hotels, un projet LUX* aux Émirats Arabes Unis qui progresse à grands pas, un accord signé en Chine avec la compagnie cotée en bourse « Lijiang Yulong Tourism Corporation Limited » pour la gestion d’hôtels de luxe dans la pro-vince de Yunnan, sur la célèbre « Tea Horse Road ». C’est, entre autres, ce qu’ont présenté le prési-dent du conseil d’administration du groupe hôtelier, Arnaud Lagesse, et son CEO, Paul Jones, lors d’une conférence de presse tenue le 15 mai à l’hôtel Le Labourdonnais, à Port-Louis.

Selon les intervenants, malgré les conditions difficiles du marché et le fait que les vacances de Pâques se situaient en avril cette année, le Groupe a livré une performance remarquable pour le troisième trimestre, avec des profits avant impôt de l’ordre de Rs 215 millions, soit une hausse de 6 % comparée à la même période en 2013. Le groupe hôtelier affiche également un chiffre d’affaires de Rs 3,3 milliards pour les neuf derniers mois se terminant au 31 mars 2014, soit une progression de 10 % comparativement à l’année dernière.

LUX* Resorts & Hotels souligne que l’EBITDA (Earnings before Interest, Taxes, Depreciation, and Amortiza-tion) pour les neuf mois se terminant au 31 mars 2014 s'est amélioré de 13 % pour atteindre Rs 814 millions et le bénéfice d'exploitation a augmenté de 18 % pour passer à Rs 574 millions. Les béné-fices avant impôt ont, eux, vu une amélioration de 51 % et le bénéfice net du Groupe a augmenté de 45 % pour atteindre Rs 304 millions.

Entre le 1er juillet 2013 et le 31 mars 2014, le flux net de trésorerie d'exploitation s'élève à Rs 488 millions, une amélioration de Rs 93 millions par rapport à l'an dernier. Le Groupe a remboursé un total de Rs 359 millions des prêts à terme. Les prêts à terme et les obligations convertibles au 31 mars 2014 s'élèvent à Rs 4,6 milliards, contre Rs 4,9 milliards au 30 juin 2013. L’endettement du Groupe par rapport aux fonds propre, qui était de 57 % au 30 juin 2013, est maintenant à 53 %, en se basant sur l’hypothèse que les détenteurs d'obligations ne convertiront pas leurs obligations en actions. Si les obligations convertibles étaient traitées comme des capitaux propres, le « gearing » du Groupe au 31 mars 2014 aurait été de 46 %, contre 51 % au 30 juin 2013. La couverture des in-térêts (coûts EBITDA, Finance) pour les neuf mois terminés le 31 mars 2014 était à 3,7 fois, contre 3 pour la période correspondante l'an dernier.

C’est un président de conseil d’administration satisfait qui a présenté les résultats financiers du groupe ce jeudi. « Notre stratégie de développement à l’international a payé ; le projet à Ajman, aux Émirats Arabes Unis, progresse bien et la demande croissante dans la région est encourageante pour l'avenir. Nos contrats pour la gestion d’une série d'hôtels dans le sud-ouest de la Chine, le long de la célèbre ‘Tea Horse Road’, nous ouvrent les portes de ce marché prometteur qu’est la Chine. Pour résumer, l’avenir est certes excitant, mais il nous faudra travailler dur pour faire de ces hôtels des références internationales », a déclaré Arnaud Lagesse.

LUX* Resorts & Hotels a aussi souligné que les acquéreurs des 12 villas mises en ventes au LUX* Belle Mare ont tous versé un dépôt et que ces transactions seront comptabilisées au cours de ce trimestre. Quant à la vente de l’hôtel Le Récif à l’île de la Réunion, le CEO, Paul Jones a fait ressortir que les discussions progressent de façon satisfaisante avec l’acheteur et que les actionnaires seront infor-més des retombées des négociations.

Commentant les résultats, Paul Jones a affirmé que « nous sommes évidemment très satisfaits de notre performance financière et je tiens à remercier toutes les équipes, à Maurice comme à l’étran-ger, qui travaillent sans relâche pour assurer de tels résultats. Je me souviens de notre objectif de faire une croissance à deux chiffres sur notre EBITDA, ce qui était perçu comme utopique à l’époque. Or, avec de la rigueur, un marketing intensif, une quête constante de l’innovation et des équipes motivées, nous avons prouvé que nous pouvons réussir malgré le contexte économique difficile ».

Le CEO a aussi commenté les projets du groupe à Maurice. Il a dit être particulièrement fier de la rénovation finale de LUX* Belle Mare. « Nous avons mis en place un programme de rénovation dans toutes nos propriétés LUX*. La phase finale du projet de rénovation au LUX* Belle Mare débutera le 1er juillet 2014, selon la conception et les spécifications de la célèbre architecte d'intérieur Kelly Hop-pen. Notre objectif est d'améliorer l'expérience client et nous sommes convaincus que lorsque LUX* Belle Mare ré-ouvrira ses portes en septembre, il sera positionné comme l'un des meilleurs hôtels de luxe de l'océan Indien. »

Les dirigeants de LUX* se sont dit optimistes quant à la croissance future du groupe. « À Maurice, la combinaison de la desserte quotidienne de l'A380 d'Emirates Airlines et du Dreamliner de TUI en provenance de Grande Bretagne, une ligne nouvellement lancée, ont assoupli les problèmes de connectivité et nous anticipons une capacité supérieure sur les routes chinoises. Ces mesures vont contribuer à la diversification des marchés déjà mise en oeuvre avec succès ailleurs dans l'océan Indien », a avancé Paul Jones.


Les Perspectives économiques
Les arrivées touristiques à Maurice pour le trimestre se terminant au 31 mars 2014 s'élèvent à 263 716, soit une baisse de 1 % par rapport à la même période l’année dernière. En effet, les arri-vées de nos principaux marchés européens, à savoir la France et le Royaume-Uni, sont en baisse de 4 % et 5 % respectivement. Les arrivées à partir de l'île de la Réunion, le deuxième marché d’im-portance pour Maurice après la France, ont également diminué de 5 %. La baisse des arrivées en provenance de nos marchés traditionnels a été compensée par les arrivées en provenance de Chine, qui ont doublé par rapport aux chiffres de l'an dernier pour atteindre 18 034 passagers.


Les Maldives continuent leur bonne performance avec des arrivées touristiques s’élevant à 321 561, soit une croissance de 10 % par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Encore une fois, ce sont les arrivées en provenance de Chine qui boostent les chiffres, avec une augmenta-tion de 24 %.


Pour les neuf mois au 31 mars 2014, les arrivées de touristes à Maurice se sont élevées à 785 158, soit une augmentation de 3 % sur l'année dernière. Aux Maldives, le nombre de touristes pour la même période a augmenté de 14 % pour atteindre 907 096.


Dividende
Le conseil d’administration de LUX* a aussi déclaré un dividende de 50 sous par action qui sera payé à tous les actionnaires de la compagnie enregistrés au 2 juin 2014.


Retour